Ouvrir le menu principal

Page:Augier - Théatre complet, tome 5, 1890.djvu/422

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



André.

Que feriez-vous à ma place ?


D’Estrigaud.

Je ne déclamerais plus.


André.

Oh ! c’est bien fini !



Scène IV

Les Mêmes, VALENTINE, AURÉLIE, NAVARETTE, CANTENAC, LUCIEN, Deux Jeunes Gens et deux Femmes.



Valentine, à André, lui montrant ses mains pleines d’or et de billets de banque.

Que vous disais-je, monsieur de Lagarde ? Votre argent a fructifié ; prenez votre part.


André, lui baisant la main près du coude.

La voilà ! — Mesdames et messieurs, je vous invite tous à dîner demain à la Maison d Or, et, en sortant de table, je vous taillerai une banque à faire dresser les cheveux sur la tête.


Lucien.

Qu’est-ce qui le prend ?


André.

C’est la fleur de l’aloès qui éclate ! J’ai assez vécu comprimé dans ma coque ! De l’air, morbleu ! du bruit !