Ouvrir le menu principal

Page:Augier - Théatre complet, tome 5, 1890.djvu/401

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



André.

Je crois bien qu’il l’usurpait.


Navarette.

Eh bien, en fait de noblesse, usurpation vaut titre.


Lucien.

Je vous dénonce mon ami comme démocrate et libre penseur.


André.

N’en croyez pas un mot, mesdames.


Lucien.

Alors, reprends ta particule.


D’Estrigaud.

Elle ne vous sera pas inutile dans les affaires.


Cantenac.

Ni auprès des femmes.


Valentine.

Je ne comprends pas qu’on aime un roturier, monsieur de Lagarde.


André.

Va donc pour de Lagarde ! me voilà du faubourg.


Aurélie.

Et du plus faux encore !


Lucien.

Assez, Aurélie, assez !