Ouvrir le menu principal

Page:Augier - Théatre complet, tome 5, 1890.djvu/127

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pas pour mon plaisir que je me sépare de toi. Quand on veut que le vin de Bordeaux vieillisse vite, on l’expédie sur mer. C’est une dépense d’argent, mais une économie de temps. Dans un an, j’aurai du Maximilien retour des Indes.


Maximilien.

Tu veux m’expédier aux Indes ?


Giboyer.

Pas tout à fait ; en Amérique.


Maximilien.

Pour quoi faire ?


Giboyer.

Tiens, parbleu ! pour y étudier la démocratie.


Maximilien.

Merci ! C’est trop loin.


Giboyer.

C’est plus loin que Viroflay ; mais tu adorais les voyages.


Maximilien.

Il paraît que je ne les aime plus.


Giboyer.

Ah !… qu’aimes-tu donc ?


Maximilien.

J’aime… Mais que n’y vas-tu toi-même, en Amérique, pour te guérir une bonne fois de tes chimères ?