Page:Augier - Théatre complet, tome 5, 1890.djvu/106

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Maximilien, à part.

Elle épouse ce parchemin ? elle est complète.


Madame Maréchal.

M. d’Auberive fait les mariages comme Bonaparte faisait la guerre. Je vais mettre un châle et un chapeau, et je suis à vous. (À part.) Je ne suis pas fâchée que Maximilien sache la nouvelle.

Elle sort.



Scène VII

MAXIMILIEN, FERNANDE, LE COMTE.



Maximilien, à part.

Vais-je assister à leurs idylles comme un king-charles ?


Le Comte.

Permettez-moi, mademoiselle, de mettre à profit ces trop courts instants… (Maximilien tousse.) Nous ne sommes pas seuls ?


Fernande.

Le secrétaire de mon père, M. Gérard.


Le Comte.

Je serais enchanté de faire sa connaissance ; veuillez donc me le présenter.


Fernande, à Maximilien.

Monsieur Maximilien, je vous présente M. le comte d’Outreville, mon fiancé.