Ouvrir le menu principal

Page:Auclert - Le vote des femmes, 1908.pdf/72

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
64
LE VOTE DES FEMMES

En son numéro du 5 septembre 1882. Le Temps en parlant de ma lettre au préfet souligne le mot Féministes : « Melle Hubertine Auclert a, dit-il, réclamé au profit des femmes, ou plutôt, le mot est joli, des féministes, un droit égal à celui que s’arrogent les libre-penseurs. Pourquoi, en effet, les féministes, ne profiteraient-ils pas de ces occasions-là pour prêcher leurs dogmes particuliers ? »

Les expressions : Féminisme, Féministes, ont été dès lors employées.