Ouvrir le menu principal

Page:Auclert - Le vote des femmes, 1908.pdf/52

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
44
LE VOTE DES FEMMES

universalisé, étaient exclus du vote les domestiques, les illettrés, les exemptés du service militaire, enfin ceux qui ne payaient pas deux cents francs d’impôts

Les femmes n'obtiendront peut-être pas non plus, toutes en même temps le suffrage ; il est possible que ce ne soit que quand les veuves et les filles majeures voteront déjà que les épouses, acquerront la capacité électorale.

La tactique consistant à réclamer d'abord l’électorat des célibataires, a pour but d'obtenir plus vite les droits politiques aux femmes mariées.

Est-il besoin de rappeler qu’en Angleterre le vote des célibataires a précédé de vingt-cinq ans le vote des femmes mariées ? C’est en 1869 que l’électorat municipal a été octroyé aux Anglaises non mariées et ce n‘est qu’en 1894 que ce même électorat municipal a été accordé aux Anglaises mariées.

L'éligibilité aux borough councils n’a encore été conférée qu'aux Anglaises célibataires, veuves ou filles inscrites sur les listes électorales de leur résidence.

La ruse de guerre dont nous usons en demandant que la catégorie de femmes qui n‘est pas sous la puissance maritale, qui administre déjà ses affaires particulières, puisse gérer ses affaires publiques nous a été suggérée par les législateurs qui, ont rejeté nos pétitions réclamant les droits politiques pour toutes les Françaises, en alléguant que les femmes étaient représentées par leurs maris.

Nous avons voulu savoir ce que les députés pour-