Ouvrir le menu principal

Page:Auclert - Le vote des femmes, 1908.pdf/122

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
114
LE VOTE DES FEMMES

Électeurs, pour que la malhonnêteté en politique cesse d’être de règle, il faut que le droit cesse d’être chose arbitraire.

Si vous êtes vraiment las de voir vos ordres méconnus ; si vous voulez que la nouvelle législature fasse époque dans l’histoire du progrès, imposez ce programme aux candidats : l’égalité humaine qu’il préconise est le but d’une République ; car, République et Justice doivent être synonymes.


Après avoir publié dans La Libre Parole des articles sous ce titre : « Les Droits de la Femme » je suis entrée en 1896 au journal Le Radical ou sous cette rubrique « Le Féminisme » je réclame librement l’électorat et l’éligibilité pour les femmes.


En 1900 eut lieu le Congrès International de la Condition et des Droits de la Femme présidé par Mme Maria Pognon, où la question des droits politiques de la femme ne fut pas discutée.