Ouvrir le menu principal

Page:Auclert - Le vote des femmes, 1908.pdf/120

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
112
LE VOTE DES FEMMES

En 1889 eut lieu le congrès Français et international du Droit des femmes.


Programme Électoral des Femmes qui fut affiché à Paris

pendant des périodes électorales.


L’esclavage de la femme entrave la liberté de l’homme.


La nation française est composée d’hommes et de femmes qui subissent les mêmes lois et paient les mêmes impôts. Étant également responsables et contribuables, tous les Français, sans distinction de sexe, sont au même titre des ayants droit, à sauvegarder leurs intérêts dans la société, en participant au gouvernement du pays.

ARTICLE PREMIER. – Tous les Français, hommes et femmes, sont égaux devant la loi, et jouissent de leurs droits civils et politiques.

ART. 2. – Le suffrage réellement universel, c’est-à-dire exercé par les femmes comme par les hommes, remplace le suffrage restreint aux hommes.

ART. 3. – Révision de la Constitution, par une assemblée composée d’hommes et de femmes. — Révision des Codes, sanctionnée par un referendum englobant les femmes comme les hommes.

ART. 4 – Question de paix et de guerre, budget national, soumis au vote des Français et Françaises.

ART. 5. – Écoles mixtes. Égale facilité de développement intellectuel et professionnel, pour tous les enfants et libre accès, sans distinction de sexe, à tous les emplois et à toutes les fonctions publiques. Équitable appréciation du travail ; à production égale, rétribution égale pour l’homme et pour la femme.