Ouvrir le menu principal

Page:Auclert - Le vote des femmes, 1908.pdf/107

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LES FEMMES QUI AGISSENT ET QUI ÉCRIVENT


Bien que annihilées en politique, Jeanne Deroin, Pauline Roland et d’autres militantes impliquées dans une affaire politique, « L’Union des Associations » furent sans bénéfice pour notre cause, emprisonnées expulsées, exilées.

Plus tard, ont été déportées pour avoir participé à la Commune, ces autres exclues de la politique : la révolutionnaire point suffragiste, Louise Michel et ses sœurs insurgées.

Lorsqu’on offrit à Louise Michel qui recommandait les candidatures de morts, de poser sa candidature, elle répondit :

« Le progrès ajournant la révolution, le bulletin de vote n’est pas mon arme. »

Après les femmes qui agissent, voici des femmes qui écrivent : Juliette Lamber (Mme Adam) dans son livre