Ouvrir le menu principal

Page:Artaud - Artaud le Mômo, 1947.djvu/14

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ce morceau de trou
pour les fous.

Mais justement pas pour les fous,
pour les honnêtes,
que rabote un délire à rôter partout,

et qui de ce rôt
firent la feuille,

Écoutez bien :
firent la feuille
du début des générations,
dans la came palmée de mes trous,
à moi.

Lesquels, et de quoi ces trous ?

d’âme, d’esprit, de moi, et d’être ;
mais à la place où l’on s’en fout,
père, mère, Artaud et itou.

Dans l’humus de la trame à roues,