Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/405

Cette page n’a pas encore été corrigée


Chapitre 36


refutation des raisons que cét auteur apporte pour establir generallement que ceux qui communient tous les huict jours font tres-bien : dont la premiere est que les peres nous y exhortent.

mais, si vostre autorité n’est pas tout à fait si grande, que celle de Saint Bonaventure, vos raisons possible sont plus fortes et plus puissantes. C’est ce qu’il faut examiner en peu de paroles. Vous en apportez trois, dont la premiere est que les peres nous exhortent à la communion de tous les huict jours. Vous n’avez allegué pour cela que l’auteur des dogmes ecclesiastiques que vous avez cité sous le nom de Saint Augustin : et c’est veritablement l’un des plus beaux passages de l’antiquité sur ce sujet, et que tous les auteurs suivans ont tousjours pris pour le principal fondement de toutes leurs decisions en cette matiere ; mais je pense avoir descouvert si clairement vostre peu de lumiere et de fidelité sur cét endroict, que ce seroit abuser de la patience des lecteurs, de leur monstrer encore une fois, comme Gennadius excepte formellement de cette exhortation à la communion de tous les huict jours, tous ceux qui se sentent