Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/372

Cette page n’a pas encore été corrigée


Pharaon pour estre un jour le liberateur du peuple juif.

Mais ce qui est bien plus merveilleux, Jesus-Christ mesme envoyé du ciel en terre pour estre la lumiere du monde, passe trente ans dans une vie de vertu, et de sainteté, toute cachée et toute inconnuë au commun des hommes, comme s’il eust eu besoin d’une si longue retraitte pour se perfectionner, et pour acquerir les vertus necessaires à la fonction pour laquelle il estoit venu. Et ce qui est extremément remarquable, et confirme la necessité de la vocation divine pour le gouvernement des consciences, quoy que le tesmoignage de Saint Jean et celuy de son pere prononcé en public avec cette voix de tonnerre, (...), etc. Qui le declara son fils et ses delices, fussent tres-suffisans avec la descente du Saint Esprit, pour faire connoistre sa vocation à tous les hommes, et les asseure qu’il venoit les instruire comme ambassadeur de Dieu son pere ; neanmoins il ne commence à prescher publiquement en son païs, et en sa ville, qu’apres avoir prouvé auparavant sa mission au peuple par les paroles du prophete Isaye, qu’il leut dans la sinagogue devant tout le monde ; quoy qu’il eust fait beaucoup de miracles auparavant parmi les capharnaïtes, qui estoient venus à la connoissance de ceux de sa ville, et qui leur devoient suffire pour s’asseurer que