Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/280

Cette page n’a pas encore été corrigée


vous vous abusez ; Saint Hilaire, que vous citez sur la foy de Gratien, ne dit en aucun lieu ce que vous rapportez comme de luy. Ce passage ne se trouve que dans S Augustin : mais si vous l’aviez leu dans sa source, et non pas dans de faux memoires, et que vous comprissiez quelque chose dans la doctrine de ce grand homme, vous vous fussiez bien gardé de l’alleguer ; puis qu’il renverse entierement la plus grande partie des poincts de vostre mauvaise conduite. C’est ce qu’il est important de faire voir pour des-abuser les ames, à qui sous le nom de ces grands saints, vous presentez le poison comme dans une coupe d’or.

C’est dans son epistre cent dix-huitiesme, où il propose à un de ses amis les sentimens differens de deux personnes vertueuses, touchant la reception de l’eucharistie, avec une decision veritablement chrestienne. (...).