Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/278

Cette page n’a pas encore été corrigée


Voila les veritables sentimens de Sainct Ambroise, touchant les preparations que ceux qui ont perdu par des pechez mortels le diamant