Ouvrir le menu principal

Page:Aristophane, trad. Talbot, 1897, tome 1.djvu/234

Cette page a été validée par deux contributeurs.



STREPSIADÈS.

Le jour où ils disent qu’ils déposeront leurs assignations au tribunal des Prytanes.


PHIDIPPIDÈS.

Adieu leurs assignations ! Il n’y a pas moyen qu’un jour soit deux jours.


STREPSIADÈS.

Il n’y a pas moyen ?


PHIDIPPIDÈS.

Non ; à moins que la même femme ne soit en même temps vieille et jeune.


STREPSIADÈS.

Mais la loi le veut.


PHIDIPPIDÈS.

Je crois qu’ils n’en comprennent pas bien le sens.


STREPSIADÈS.

Quel en est le sens ?


PHIDIPPIDÈS.

Le vieux Solôn était, de sa nature, ami du peuple.


STREPSIADÈS.

Cela ne fait rien à la lune vieille et nouvelle.


PHIDIPPIDÈS.

Celui-ci fixa deux jours pour la citation, la lune vieille et la lune nouvelle, afin que les consignations fussent déposées à la nouvelle lune.