Ouvrir le menu principal

Page:Aristophane, trad. Talbot, 1897, tome 1.djvu/176

Cette page a été validée par deux contributeurs.



LE DISCIPLE.

C’est pourtant réellement le territoire Attique.


STREPSIADÈS.

Et où sont mes concitoyens de Kikynna ?


LE DISCIPLE.

C’est ici qu’ils habitent. Voici l’Eubœa, tu vois, cette terre qui s’étend en longueur infinie.


STREPSIADÈS.

Je vois : nous l’avons pressurée, nous et Périklès. Mais où est Lakédæmôn ?


LE DISCIPLE.

Où elle est ? Ici.


STREPSIADÈS.

Comme c’est près de nous ! Songez-y bien, éloignez-la de nous à la plus grande distance possible.


LE DISCIPLE.

Il n’y a pas moyen.


STREPSIADÈS.

Par Zeus ! vous en gémirez. Mais quel est donc cet homme juché dans un panier ?


LE DISCIPLE.

Lui.


STREPSIADÈS.

Qui, lui ?