Ouvrir le menu principal

Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 6.djvu/330

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


partisans du tyran, qui ont du pouvoir et qui pourraient en abuser ; cependant nous espérons le contraire. Au reste, le colonel Vancol marchera demain pour les soumettre ou les persuader au besoin.

Le général de brigade Moreau, marchant vers le Cap Tiburon, pour exécuter une nouvelle Saint-Barthélémy, a été arrêté dans la plaine par notre parti. Le général G. Lafleur est aussi arrêté en ville.

Nous attendons, général en chef, vos ordres pour l’ensemble de nos opérations ; soyez notre protecteur et celui d’Haïti : nous espérons que Dieu bénira la bonne cause.

Nous vous prions, brave général, de ne point mettre du retard dans cette réponse, et d’avoir avec nous une correspondance très-active, soit par mer, soit par terre, s’il est possible.

Nous avons l’honneur d’être, avec un profond respect, général, vos très-humbles et très-obéissans subordonnés.

Signé : Pour le colonel Wagnac, commandant l’armée de la 1re division du Sud, Voltaire ; Beauregard, Papalier, Vancol, Racolier, L. Bourdet, J. Rocher, Lacoule.


Cette pièce fut envoyée à Gérin pour être acheminée. Elle était d’une soumission entière à l’autorité de Christophe, et lui laissait ingénument la faculté de continuer l’Empire, ou de choisir une toute autre forme de gouvernement. Mais c’était le langage de quelques officiers secondaires, ce n’était pas celui des chefs supérieurs qui allaient prendre la haute direction de l’insurrection, ni celui du peuple rendu à sa souveraineté : elle ne pouvait donc rien préjuger sur cette question.

Le général Gérin avait bien envoyé l’ordre, par Faubert et David-Troy, de faire avancer toutes les troupes au Pont-de-Miragoane ; mais on voit que les chefs des Cayes pensèrent qu’il fallait envoyer Vancol avec la 17e à Jérémie, afin de s’assurer le terrain dans cet arrondissement : les deux partisans de l’empereur dont il est question, étaient Bazile et René. Bourdet inclinait même à s’y rendre avec Vancol ; et la pluie l’empêchant de se