Ouvrir le menu principal

Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 4.djvu/276

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


chapitre ii.

Règlement sur ia perception des frais par les tribunaux civils. — Création d’une garde d’honneur. — T. Louverture va au Cap où il est fêté par les colons. — Il fait arrêter Roume qui est conduit au Dondon. — Motifs de cette mesure. — Autres actes administratifs. — Création des douanes, abolition de l’impôt du quart de subvention, établissement de celui sur l’importation des marchandises et l’exportation des denrées. — Acte modifiant le précédent. — Lettre de T. Louverture à Don J. Garcia, pour la prise de possession de la partie espagnole.


Voyons quelques actes politiques et administratifs de T. Louverture. Ce sujet nous plaît davantage.

Le 5 novembre, étant encore au Port-au-Prince, il fit un règlement pour autoriser les tribunaux civils à percevoir des frais dans leurs opérations judiciaires.

Après son retour au Port-au-Prince, venant des Cayes, il s’était créé une garde d’honneur composée d’environ deux mille hommes, infanterie et cavalerie[1]. L’infanterie fut confiée au commandement du chef de brigade Magny, un des noirs les plus estimables du pays, né au Cap 7 parfaitement instruit dans l’art militaire et éclairé, judicieux. La cavalerie, divisée en deux escadrons, était com-

  1. Il se modela sur la création de la garde consulaire portée à 1800 homme.