Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 10.djvu/270

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


bourgs, » étaient signalées comme des causes de dépérissement. « Votre sollicitude toute paternelle doit reposer sur ces grands objets, » disait la Chambre en terminant son adresse[1].

Cet acte nous semble prouver, de la part de ce corps, une préoccupation par rapport à ce qu’on disait dans le public : que la 4e législature s’était montrée « passivement obéissante » en excluant de son sein H. Dumesle et David Saint-Preux en 1833, J. Roche en 1854 ; car l’Opposition était vivace, à la capitale comme ailleurs, et elle reprochait aux représentans ces déchéances de leurs collègues. En tenant le langage qu’on trouve dans son adresse, elle voulait faire preuve d’indépendance.

Sans doute, il y avait moins à dire de l’imperfection des lois en général, que de leur inexécution fréquente dans bien des cas ; mais comment obtenir la parfaite exécution de ces lois avec les fonctionnaires qui, en général aussi, étaient des hommes qui avaient bien mérité de la patrie par leurs services, qui étaient plus ou moins influens dans le pays, et que le gouvernement ne se croyait pas en droit de révoquer, malgré l’incurie que la Chambre signalait de leur part et qui provenait plutôt de leur inaptitude à comprendre les formes légales ? Alors, aurait-il été juste de les punir ? Parmi les représentans eux-mêmes qui votaient les lois chaque année, combien ne s’en trouvait-il pas qui, jouissant d’une considération méritée dans leurs communes, ou ne les comprenaient pas, ou auraient été de forts mauvais exécuteurs ? Et puis, si la culture du café, notre principal pro-

  1. Bulletin des lois n° 2, Milscent, principal rédacteur de cette adresse, avait été admis à faire part de ses idées à la commission de fonctionnaires qui prépara la révision des codes et des autres lois, en 1834 ; mais il s’en était retiré pour avoir été combattu sur des points essentiels : de la cette adresse ainsi formulée. L’amour-propre ou la présomption a toujours joué un grand rôle dans les affaires de notre chère patrie.