Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 10.djvu/164

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les grands fonctionnaires, le Sénat, la Chambre des communes, la magistrature, etc, et un nombre prodigieux de paroissiens y assistèrent : l’éloge funèbre de Grégoire fut prononcé par le citoyen S. Villevaleix aîné. À Santo-Domingo, le clergé déploya tout son zèle pour rendre imposante cette triste cérémonie, dans l’antique cathédrale de cette cité. Partout, enfin, elle fut digne, et du vénérable défunt et du peuple haïtien.