Page:Arbois de Jubainville - Cours de littérature celtique, tome 1.djvu/72

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE V.



LES BARDES D'IRLANDE.



Nous trouvons aussi les bardes en Irlande mais, par la suprématie et le mépris des file, ils sont tenus dans une situation tout à fait secondaire. Le nom de leurs compositions est bairtne. Les bairtne sont des chansons consacrées à l’éloge des personnages vivants. Rappelons-nous le barde qui, au second siècle avant notre ère, courait à pied sur la route à côté du char du roi Arverne Louernios, en chantant sa faim, son désappointement et les mérites du roi. Le bairtne d’Irlande est une composition de ce genre. Le plus ancien manuscrit irlandais où nous rencontrions le mot bairtne est un manuscrit de Saint-Paul, en Carinthie, qui contient cinq poèmes lyriques dont la première édition complète a été publiée par M. Windisch dans ses Irische Texte, p. 216 et suiv. On discute la date de ces poèmes, que M. Zimmer place au onzième ou au douzième siècle, et que M. Windisch croit plus anciens. La cinquième des pièces est un éloge d’un certain Aed, roi de Leinster. Le dernier vers peut se