Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 3.djvu/159

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Lyra, commandée par le capitaine Basil Hall, passa dans son voisinage, le 13 septembre 1816.

Plusieurs voyageurs ont placé le pic d’Adam de Ceylan au nombre des volcans ; mais le docteur John Davy, qui l’a visité en 1817, n’y a trouvé aucune trace d’éruption ni ancienne ni moderne.

§ 5.— Volcans d’Amérique.

L’Amérique présente un si grand nombre de volcans sur son continent que ce phénomène ajoute une forte présomption à l’idée déjà émise précédemment, qu’une partie au moins du nouveau monde est certainement de plus moderne formation que celui qu’on est convenu d’appeler l’ancien parce qu’il fut le berceau de notre civilisation.

On trouve d’abord 3 volcans sur la côte nord-ouest : le mont Saint-Élie, le mont del Buen Tiempo, le volcan de las Virgenes.

Au Mexique, on rencontre 5 volcans : l’Orizaba ou Citlaltepetl, le Popocatepetl ou volcan de la Puebla, le Tuxtla, le Jorullo, le Colima.

Dans le Guatimala et le Niquaragua, on ne compte pas moins de 19 volcans : le Soconusco, le Sacatepeque, l’Hamilpas, l’Atitlan, les Fuegos de Guatimala, le Pacaya, l’Isalco, le San-Salvador, le San-Vicente, le Besotlan, le Cocivinia près du golfe de Conchagua, le Viejo près du port de Rialexo, le Telica, le Mamotombo, le Masaya, le Bombacho, l’Ometep, le Papagayo, l’Irasce.