Page:Apollinaire - Alcools.djvu/151

Cette page a été validée par deux contributeurs.

ALCOOLS


II


Non je ne me sens plus là
Moi-même
Je suis le quinze de la
Onzième


Le soleil filtre à travers
Les vitres
Ses rayons font sur mes vers
Les pitres


Et dansent sur le papier
J’écoute
Quelqu’un qui frappe du pied
La voûte

151