Page:Anthologie japonaise, poésies anciennes et modernes.djvu/69

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
9
MAN-YO-SIOU.


SOUHAITS DE NOUVEL AN
ADRESSÉS À L’EMPEREUR




𛁈

𛁈

𛁈


Atarasiki tosi-no hazime-no hatsŭ haru-no keô faru yŭki-no iyasike yo-goto[1].



Que votre bonheur soit inépuisable comme la neige qui tombe, en ce jour du printemps naissant, (au commencement) de la nouvelle année.


Ces vers ont été composés à l’occasion d’un banquet donné par l’empereur, le premier jour de l’an, dans le pays de Ina-ba. Ils ont pour auteur Oho-tomo-no Sŭku-ne Yaka-motsi[2], auquel

  1. Man-yô-sîu ryak-kaï, vol. XX, fo 40.
  2. 大伴宿禰家持