Page:Anthologie japonaise, poésies anciennes et modernes.djvu/136

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
76
ANTHOLOGIE JAPONAISE.


TOURMENT D’AMOUR



𛀕

𛂁
𛂋

𛁈 𛂁 𛀕
𛂁


Wabi-nureba ima-hata onazi Nani-va naru,
Mi-wo tsŭkusite mo avan to zo omô[1].


Tourmenté d’amour, (je baigne de mes larmes mon vêtement) semblable à la bouée (qui marque les écueils du port) de Naniva, et je me consume en pensant, maintenant et sans cesse, à me rencontrer avec toi.

Cette pièce, extraite du Go-zen-siû, a été composé par le prince impérial Moto-yosi Sin-ô, premier fils du cinquantième mikado Yo-zeï Ten-ô (877 à 884 de notre ère). Sa mère était

  1. Hyakŭ-nin-is-syu, pièce xx ; Hito-yo gatari, vol. II, p. 52 ; Si-ka-zen-yô, p. 30.