Ouvrir le menu principal

Page:Anthologie contemporaine, Première série, 1887.djvu/119

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
4

En un idiome insolite, des colloques s’engageaient. Titres au porteur, transferts, consolidés, coupons, usufruit, ces termes inusités déflagraient dans l’exquise tristesse du vieux salon. Des évaluations d’immeubles et des estimations de superficie chagrinaient cette paix légère qu’embaumait la mémoire fanée d’un siècle pastoral. Le mot préciput s’étonna de fleurir sur les lèvres de la mère. Le père riposta par un argument paraphernal. On exhuma le souvenir d’un testament nuncupatif, et le vieillard dont les prunelles caressaient les berquinades effritées farandolant au-dessus des portes, parla de réduire aux aquets une communauté dont la généreuse combinaison affectait ses scrupules professionnels. Puis l’arbitre ayant prononcé : « Voici donc constituées, sauf modifications ultérieures, les bases du prochain contrat, » les visages se déridèrent et une réjouissance de sourires attendris célébra le retour des abandons interrompus.

Devant la fenêtre, une allée de hauts platanes filait d’une large traînée d’ombre, découpant sur le lointain orifice de clarté par lequel l’avenue débouchait sur le jour, la double silhouette des fiancés. La mère écarta les rideaux et, laissant tomber les deux larmes survenues à la pointe de ses cils : « Voyez, prononça-t-elle, nous n’avons pas besoin de les entendre pour savoir s’ils sont heureux ! »

Sous le plafond des futaies, Marcelle et Henri, l’un près de l’autre, marchaient avec une pensive lenteur. La radieuse après-midi d’un dimanche rêvait, pieusement. La plaine déployait ses étendues, sans un frisson. Ni le buste du bouvier émergeant de la houle des herbes, les yeux tendus sur le sillon, entre les cornes de ses bœufs, ni la parabole ardente des bêches, ni le grouillement des bestiaux, ni les grêles complaintes des fileuses bergères pointant la lance des quenouilles cravatées de laine et faisant pirouetter les fuseaux. Rien. Les champs propageaient leur immobilité touffue et chômaient dans la stagnation des ors éteints sur lesquels l’automne arrondissait, biffé par le vol des dernières hirondelles, un orbe de limpide azur. Les montagnes aussi s’endimanchaient de silence. À l’issue de l’allée, des eaux assoupies brasillaient au soleil et des cloches qui sonnaient les vêpres jonchaient les airs de soupirantes oraisons.

Des deux côtés, la colonnade des vieux arbres érigeait ses