Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme ou Collectif - Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques, tome 2.djvu/369

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

coup plus gros & mieux équipé que n‘étoit le nôtre.

Le vieillard me trouvant consterné au seul nom d‘un vaisseau hollandois, me dit que nous ne devions pas être alarmés de ce qu‘il venoit de nous dire, puisque les Hollandois n‘étoient point en guerre avec notre nation. « Il est vrai, lui répondis-je ; mais on ne sais pas de quelle manière ces gens-là nous traiteroient, dans un pays où ils sont hors de la justice ». Il n‘y a rien à craindre ; répartit-il ; vous n‘êtes point pirates, & ils n‘attaqueront point des marchands qui ne cherchent qu‘à faire paisiblement leurs affaires.

Si, à ce discours tout mon sang ne me monta pas au visage, c‘est apparemment parce que la nature avoit ménagé quelque obstruction dans quelque vaisseau pour en arrêter le cours. J‘étois dans un si grand désordre, qu‘il n‘étoit pas possible que notre Portugais ne s‘en apperçût.

Monsieur, me dit-il, il semble que mon discours vous fait de la peine ; vous irez où vous le trouverez à propos, & soyez sûr que je vous rendrai tous les services dont je suis capable. « Il est vrai, seigneur Portugais, lui répondis-je ; je suis dans une assez grande irrésolution touchant la route qu‘il faudra prendre, parce que vous venez de parler de pirates ; je souhaite