Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme ou Collectif - Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques, tome 2.djvu/198

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

mérite. Enfin, la troisième colonie étoit celle des deux Anglois honnêtes gens.

À propos de mariage, je ne dois pas négliger de rapporter ici les conversations que j’eus dans l’île avec mon religieux françois sur les mariages des Anglois.

Il est certain que c’étoit un catholique romain, & il est à craindre que je ne choque les protestans en parlant avantageusement de son caractère & de sa piété. Non-seulement c’étoit un papiste, mais un prêtre, & un prêtre françois. Ces qualités pourtant ne doivent pas m’empêcher de lui rendre justice ; c’étoit un homme sobre, grace, &, du côté de la morale, véritablement chrétien. Sa charité étoit exemplaire, & toute sa conduite propre à servir de modèle aux gens de bien. Personne ne doit trouver à redire, je crois, aux éloges que je lui donne malgré sa profession, & ses principes, sur lesquels il se trompoit à mon avis, & peut-être encore au sentiment de plusieurs de mes lecteurs.

La première conservation que j’eus avec lui, après qu’il eut consenti à me suivre dans les Indes, me plut extraordinairement. La religion en étoit le sujet, & il m’en parla avec toute la modération, & la politesse imaginables.

Monsieur, me dit-il, en faisant le signe de la croix, vous ne m’avez pas seulement sauvé la