Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/217

Cette page a été validée par deux contributeurs.
145
ET AUTRES POÉSIES

Sans nulle part riens entreprendre :
Fais ton explet sans te mesprendre,
20Puis qu’en gré prendre
Vueil ta sentence termineuse,
[O] Mort [tresorrible et hideuse.]

CLXXI

Foullée

(fol. 92 v°)
Depuis l’angoisseux partement
De vous et de moy, ma maistresse,
La mercy Dieu, j’ay eu sans cesse
Des maulx trop plus que largement ;

5Car j’ay esté incessaument
Par Desespoir tenu en lesse,
[Depuis l’angoisseux partement.]

Il m’a traicté trop durement
Par le vueil de dame Tristesse ;
10Desconfort, qui point ne me lesse,
M’a ouitragié piteusement,
Depuis [l’angoisseux partement.]