Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/207

Cette page a été validée par deux contributeurs.
135
ET AUTRES POÉSIES

CLVIII

Huet de Vigne

(fol. 86)
Lequel de tous l’emportera,
Celle qui nous fait porter A[1]
Et mainte douleur supporter,
En cuidant son cueur desporter,
5Dont maint ung se deportera ?

A elle on s’en rapportera,
Car tel la letre portera,
Qui ne nous saroit rapporter
[Lequel de tous l’emportera.]

10Au fort ung s’en depportera
Quelque jour, qui transportera
Nostre joye sans rapporter ;
Du surplus me vueil deporter,
Car lors cil nous raportera
15Lequel [de tous l’emportera.]

CLIX

Huet de Vigne

(fol. 86 v°)
C’estes vous, ma dame et mon bien,
Que sur toutes fames je tien

  1. CLVIII. Voy. plus haut deux pièces (n° LXXXII et CXXVI) relatives à la lettre M.