Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/203

Cette page a été validée par deux contributeurs.
131
ET AUTRES POÉSIES

Et ne faire a nulluy oultraige,
5De quoy on doye estre repris.

De tout mon cueur ay entrepris
Y employer tous mes espris
Et y mettre corps et couraige,
[Pour acquerir honneur et pris.]

10Joustes, tournoys y sont compris,
Dames doibvent donner le pris
Au mieulx servant par droit usaige,
Qui mieulx les sert et plus est saige ;
Pour ce ay de les servir empris,
15Pour acquerir [honneur et pris.]

CLIV

(fol. 84)
Pour acquerir honneur et pris
Mon mieulx amé, j’ay entrepris
De vous amer et sans mesprise :
Point je n’en puis avoir reprise,
5Veu le bien qu’en vous est compris.

Mon cueur est de vous sy espris
Et vueult estre du vostre pris,
Adfin que de vous soye prise,
[Pour acquerir honneur et pris.]

10D’estre lealle j’ay empris :
Je n’en puis tourner a despris ;