Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/200

Cette page a été validée par deux contributeurs.
128
RONDEAUX

CL

André Giron

(fol. 82)
Pour acquerir honneur et pris,
Ma dame servir ay empris
Et entrepris
Pour les biens dont chacun la prise ;
5Pour ce ay fait mon entreprise
Que sans mesprise
La serviray a quelque pris,

En biens parfaicte l’ose dire,
Sans des aultres voulloir mesdire,
10Et vieulx produire
Que oncques ne fourfist a ame ;
Et qui vouldroit ce contredire,
Tant fust esmeu et ramply d’ire,
Bien bref desdire
15Luy fauldroit, je prens sur mon ame ;

Car ce seroit trop grant mespris,
Veu la doulceur de ses espris,
Qui sans despris
Sont et sans nesune[1] reprise ;
20Bien est dont en raison comprise
La bien pourprise,
En qui tant de biens sont compris,
Pour acquerir [honneur et pris.]

  1. Ms. fr. 9223 nulle.