Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/155

Cette page a été validée par deux contributeurs.
83
ET AUTRES POÉSIES

Se que je dy, je le maintien
Et[1] maintiendray a la tout passe :
Je ne requier [que vostre grace.]

XCV

C. Blosset

(fol. 50)
Belle et bonne, ou point n’a de redite,
Sourse d’onneur par sur toutes l’elite,
La non pareille que Nature fist on,
D’ung commun bruit tous vous donnent le non
5D’estre sans per, sans nulle contredite.

Car vous estes par si tresbien conduite,
Que ung chacun du parler s’en delite,
En accroissant vostre los et renon,
[Belle et bonne.]

10Ma simplesse vault mieulx teue que dite,
Veu qu’a se faire ma valeur est petite :
Si vous suppli que m’octroyez[2] ung don
Que de ma faulte j’aye de vous pardon,
S’a vous louer pas assés ne m’acquicte,
15Belle [et bonne.]

  1. XCIV. Ms. fr. 9223 Et le.
  2. XCV. Ms. fr. 9223 octroyer.