Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/149

Cette page a été validée par deux contributeurs.
77
ET AUTRES POÉSIES

Dont maleureuse je me clame,
Par Nostre Dame,
D’estre voustre si longuement,
15Car clerement[1]
Je congnoys que trop fort vous ame,
Helas ! mon amy, [sur mon ame.]

LXXXVIII[2]

Monsr de Torcy

(fol. 46 v°)
N’ai ge pas esté bien party
A ce jour de saint Valentin,
Lequel chacun, soir ou matin,
Guete pour prandre son parti ?

5En partant me feust departi
Des dames le chois pour butin :
N’ay ge pas [esté bien party
A ce jour de saint Valentin ?]

Entier je l’eu, nom pas party :
10Nul contre moy n’en print hutin ;
Aussy, foy que doy saint Martin,
Incontinent je m’en party.
N’ai ge pas [esté bien party.
A ce jour de saint Valentin,
15Lequel chacun, soir ou matin,
Guete pour prandre son parti ?]

  1. Ms. fr. 1719 Dont meintenant.
  2. LXXXVIII. Ce rondeau se trouve aussi dans le ms. fr. 1719 de la Bibl. nat., fol. 48 v°.