Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/114

Cette page a été validée par deux contributeurs.
42
RONDEAUX

XLVI[1]

Monsr d’Orléans

(fol. 25 v°)
En la querelle de Plaisance
J’ay veu la rencontre des yeulx
Qui estoient[2], ainsi m’aid Dieux,
Tout prest de combatre a oultrance,

5Rengiez par si belle ordonnance,
C’on ne sauroit deviser mieulx ;
En la querelle [de Plaisance,
J’ay veu la rencontre des yeulx.]

S’Amours n’y mectoit pourveance,
10De pieça je les congnoiz tieulx
Qu’au derrenier, jeunes ou vieulx,
Mourront tous par leur grant vaillance :
En la querelle [de Plaisance
J’ay veu la rencontre des yeulx
15Qui estoient, ainsi m’aid Dieux,
Tout prest de combatre a oultrance.]

XLVII[3]

Monsr d’Orléans

(fol. 26)
En la forest de Longue Actente,
Par vent de Fortune Dolente,

  1. XLVI. Publié dans Charles d’Orléans, II, 174.
  2. Ms. fr. 9223 estoit.
  3. XLVII. Ce rondeau se trouve aussi dans le ms. fr. de la Bibl. nat., fol. 64 ; il a été publié dans Charles d’Orléans, II, 164 (voy. plus haut la note du rondeau XXXIII).