Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/110

Cette page a été validée par deux contributeurs.
38
RONDEAUX

15Vous cuidés bien par vos engins
A tous pertuis trouver chevilles ?]

XLII[1]

Monsr d’Orléans

(fol.23 v°)
En faictes vous doubte ?
Point ne le debvés,
Veu que vous savés
Ma pensée toute.

5Quant mon cuer s’i boute
Et vostre l’avés,
En faictes [vous doubte ?
Point ne le debvés.]

Dangier nous escoute :
10Sus, tost achevés ;
Ma foy recevés,
Je n’en[2] sera route.
En faictes [vous doubte ?
Point ne le debvrés,
15Veu que vous savés
Ma pensée toute.]

  1. XLII. Publié par Charles d’Orléans, II, 160.
  2. Ch. d’O. ne.