Page:Anonyme - Le roman d'Aquin ou La conquête de la Bretaigne par le Roy Charlemaigne.djvu/205

Cette page n’a pas encore été corrigée
71
par le roy charlemaigne

« Jamès de cy ne seré remué,
« Si ge ne soy en litiere porté. »
De maintenent a Charlez commendé,
1820Qu’en face tost ung lit encouturé,
Où le duc Nesmes soit couché et posé ;
Et l’en le fist dès qu’il ot commendé. (fo 33)
Nesmez luy ducs y ont mis et posé,
Desus chevalx [il] l’ont mys et posté,
1825Droit aux herberges l’en ont moult tost porté.
Quant ilz y sont, ung mire ont mandé,
Qui de sa playe a duc Nesmes saulvé ;
Tant fut o luy que il vint en santé.

Plusieurs gens dis[en]t qu’illec fut desvïé,
1830Mès non fut pas, ce dist l’auctorité,
Ains vesquit longuement par aé ;
Et fut o Charles en Aspremont mené
Contre Agolant, l’anforcant amiré,
Et contre Eaulment son filz l’oultrecuidé
1835Que il abvoit noveaulment couronné,
Qui moult s’estoit valenté et vanté
Qu’il de France seroit roy couronné,
Et Charlezmaine seroit desherité,
Ou mors ou prins, occis ou affolé.
1840Mès il faillit moult bien à son pencé,
Quar par Rolend fut tout escervellé
O ung tronson d’un rede espiez quarré,
En Aspremont, ce soit l’en par verté ;