Page:Anonyme - Le roman d'Aquin ou La conquête de la Bretaigne par le Roy Charlemaigne.djvu/184

Cette page n’a pas encore été corrigée
51
par le roy charlemaigne

« Si vous cuidez le chastel soit rendu ;
« Ains y seron occis et confondu
1285« Que en saiez seisis ne revestus ! »
Bretons l’entendent, sy sont moult irascu ;
Droit es quarniaulx getent maint peil égu,
Et mainte lance et maint dart esmoulu.
[Cil] se deffendent à force et à vertu.

XVII

1290BRetons asaillent le chastel de Dinart ;
N’y peuvent [mès] toucher que d’une part.
Bien se deffent le lignage Quynard.
Le chastelain avoit nom Grimouart ;
Nyez est Aiquin qui vis à de lepart,
1295Mouit est cruel et de moult male part ;
Ovecques luy est ung sien cousin Girart,
Et Cherion, et son niez Avisart,
Et Flour[ion] et son niés Acrochart,
Et Corpssabron et le vuil Alart,
1300Et tant des aultres n’en soy nommer le quart.
Bien furent mil, que Turs et aultres d’une part.
Qui mielx vouldroint estre penduz o hart
Que ou chastel éusent Bretons [de] part,
Noz gens lour lancent mainte lance et maint dart,
1305Et feu gregeys lour lancent ovecques l’arc,
Qui le chastel et les Sarrazins art. (fo 24)