Page:Anonyme - Le roman d'Aquin ou La conquête de la Bretaigne par le Roy Charlemaigne.djvu/180

Cette page n’a pas encore été corrigée
47
par le roy charlemaigne

A cil saint homme fut cil lieu avoué,
Et en son nom fait et édifié ;
Chastel Malo [en] fut cil lieu nommé.

1180Quant fut logé l’emperiere sené,
Donc se logea l’arcevesque Ysoré ;
Par devers Bise, devers soulail levé,
Joust[e] ung marest a fait tendre son tré,
Près ung rucel qui court vers la Cité ;
1185O luy .III.m [bons] chevaliers armé.
Ung moutier a l’Arcevesque fondé
De Nostre Dame, la mere Damme Dé,
La nuyt reposent tant que fut adjourné.

Au matin s’est l’Arcevesque levé ;
1190Penthecoust[e] eist cil jour en esté.
Messe veult dire l’Arcevesque sené
Dou saint Esprit, o grant sollempnité ; (fo 22)
Que Dieu de gloire lour rendit la cité.
Guyne[mant] a l’Arcevesque apellé
1195[Guynemant] qui estoit moult son privé,
Il l’en apelle et l’en a resonné :
« Vasal, dist il, fay que tu dois à Dé,
« Aporte moy esve dedans mon tré,
« Chanter vuil messe ou nom de Damme Dé. »
1200En la herberge est le vasal entré ;
Il veist l’aubert et le heaulme fermé,
L’espée a çainte tranchante à son costé,