Page:Anonyme - Le roman d'Aquin ou La conquête de la Bretaigne par le Roy Charlemaigne.djvu/178

Cette page n’a pas encore été corrigée
45
par le roy charlemaigne

« Jamès en France ne seray retourné ;
« Ains auray prinse Quidallet la cité
« Et y auray mise sainte crestienté | »
1125Et ilz respondent : « C’estoit en l’ovre Dé,
« Qui nous la rende par sa sainte bonté. »
A ses barons a le roy commandé :
Que tost se saient et logé et targé,
Et que paiens saient avironné
1130En Quidallet la mirable cité.
Et ceulx respondent : « À vostre volanté. »

A une leue bien près de la Cité,
S’est Charlezméne et tréu et logé.
Une grant leue tient le siege de lé
1135Et troys de long, ce dit l’en pour verté. (fo 21)
Le roy de France a fait tendre son tref ;
Moult estoit bel et richement ouvré ;
Ung arpent dure le paveillon de lé ;
Les ganons sont de çandal d’or brodé,
1140Les cordes sont de saye pour verité,
Ouaysiaulx et bestes y avoit à planté
A fin argent et fin or naellé ;
Tretout entour fut ung vaille levé,
Haulte est la dousve et parfont le fousé,
1145Que ne le prinsent sarrazins defféé,
Chastel Malo ont cel lieu apellé,
Pour saint Malo, ung saint beneüré
Qui d’Angleterre fut illec apassé.