Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/245

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
DCXXIII[1]

Li troi sunt porceüs dou duch qi les atent ;
14525Le bon cheval garderent e li chier garnement ;
Le plus ardis s’escrie, si qe le duch l’entent :
« Por Machomet, gloton, mort is plenierement ;
« Tu bien comprerais ore nostre grant mautalent. »
Le ber non fi senblant qe il l’oïst nïent,
14530Ains lor ala encontre passejant belement.
Quant il lor fu de prés, si lor dit onblement :
« Celui Machon », feit il, « qi tot le monde apent
« Vos gart, segnor barons, tot a vostre talent.
280 a« Vos estes nés de Spagne, selunt mon esiant,
14535« E j’en sui nés ausi. Or vos pri dousement,
« Se me savés apanre d’aler a savement
« De ci a Panpelune, cun el dui mi parent,
« Bon gré vos en saroit cil qi la vile tient.
« Noveles i aportons por dever Orïent :
14540« Une si grant secors i vient procheinement
« Dont il en poroit estre .x m. Franchois dolent.
« Uns estormant fellons, qi Maomet cravent,
« Nos a gités a tere por le travers d’un vent :
« Perdue avons l’estree ; bien feit qi la n’aprent.
14545— Por mon chief », dit le autre, « qe je croi qe il ment :
« Il non parle la lange d’Espagne droitement.
— « Segnor », ce dit le terç, « ci a long parlement ;
« Alon le tost oucir ains q’il tourt a sa jent. »

DCXXIV[2]

Quant ce oï le duch, sachiés, mout i pesa ;
14550Bien voit qe sens mellee d’iluech avant n’ira.

  1. — 14527 plx me mẽt — 14529 qil — 14530 Anci, passerant — 14533 V. garde — 14539 occident — 14542 m. etauent — 14544 lestre — 14545 qil m. — 14548 a la saient.