Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/221

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Lor panse en sun corage comant il le feroit.
Une si tres grant masse d’avoir lor a toloit
Dont sis mil chevalers uns ans l’en serviroit.
13885Chant l’avoir fu chargé, si s’en torne o il doit
Et laise cil ester au repous mallehoit.

DXCII[1]

Hor s’an torne le duch arer a sun seignor ;
Mais ancois qu’il i fuise, atrova il plusor
Citez, o il recuit grant biens e grant honor
13890Et bien l’unt obeïs li grant et li menor :
Toute foi qu’il voudra arme et desarme lor ;
Il s’en vindront a Mech a servir l’Aumansor.
Dou tost torner se haste le noble pugneor,
Tant qu’il vint la cité dou faus pradizeor,
13895Par quoi li gardinals non le firent pastor.
268 bSanson motre Rolant le murs anceanor ;
Dont se sunt arestez davant un charefor
Et changerent lors dras de bons en plus millor.
La se poüst veoir tant de nobles ator ;
13900Mais Rolant et Sanson fu vestuz d’un collor
Que motre azur et or et ziete grant luor.
Ainz que il montasent cescuns sun misoudor,
Lor vint Soudan incuntre sor un mul anbleor ;
Ensenble o lui furent de ses barons la flor.
13905Chant il asenblerent, n’i ot ni duel ni plor,
Mais acuntance plaine de joie et de baudor.
Avant fu acolés Rolant por grant amor
Por le sire de Perse que le filz sa usor.
Por la joie dou duch et par le sun retor

    — 13882 c. ile f. — 13883 maise dauoit — 13886 esters

  1. — 13887 H. santone — 13889 C. hoil — 13891 armes — 13892 Sen uindrent hamech — 13898 Et chanzent — 13899 hator — 13902 Ainz quil — 13903 mut a. — 13905 asenblent.