Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/212

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Ancor et sans et saus entr’els me ramené :
« Tant que je le revoie jamés n’iert mon cors lé. »

DLXXX[1]

Quant Païn hont oré, dou tenple sunt insu
13645Et montent a civals que amenés lor fu ;
Pué s’an vont au palés tot le paset menu ;
Entre Rolant et Sanses sunt d’un dras revestu.
En mi leu de le place est nos duch desandu ;
Ai ! Dés, cun l’esgardent cil Païn meschreü,
13650Char le duc estoit loing et quarés et menbru ;
La janbe ot loinge et grose, li pié chanbrés agu,
Le chuises plates, et dougiés por le bu,
Anples le spaules, et por le piz gros fu ;
Les main longues et blance, le bras gros e nervu,
13655Le cols et loing et gros bien demi pié et plu ;
La bouce avoit polie, les dens blans et menu ;
Le nés ot loing a droit, et non mie bosu ;
Vair oil ot et riant, s’il n’estoit ireschu,
Le front anples et aut et de zufet tot nu,
13660Char il estoit ja chauf, ce avons entendu ;
Blons furent ses zavoil come fin or batu.
La roïne et les dames sunt a baucons desu,
264 bQue non tenoient cuntes for solement dou du :
La poncele l’esgart, que le tenoit a dru
13665« Hai ! Mahomet », dit elle, « et que a je veü !
« Plus beaus fils enjendrés anc de meres non fu.
« Celui me fait sentir ce que ancor n’ait feit plu,
« Ce est Amor, que m’a mis en sun amoros fu ;

  1. — 13644 hore — 13646 Puesant nont — 13647 Sanson, uestu — 13651 loing et g. — 13652 dongies por le buu — 13653 piz grosu — 13654 eneru — 13658 hireschu — 13659 tonu — 13660 C. illestoit chauf — 13663 tenoit c. fors olem̃t d. du — 13664 quel t. a d. — 13666 emendres — 13667 nafeit p.