Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/209

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Sa fame apele, si li dist sa cunvine :
« Qu’en dites vos, dame de franche ourine,
13555« Que avemes fait baillis de tere outremarine
« Cestui bons chevalers que vint ceste maitine ?
« Mes barons l’otroient, nuls non li porte aïne ;
« L’ons dit qu’il n’a sun per jusque au port de Mesine.
— Sire », ce dit la dame, « ce soit en boine strine.
13560262 b« Voirement le croi home, et le cuer m’endevine,
« Par quoi vos anemis debasent et decline. »
Lor perole Dionés a le coulors rousine :
« Honorés le, sir pere, char a pué de termine
« Porois an li vehoir proece et grant ensine.
13565« J’ai veüz in mes ars que une stoile devine
« In bien de cest païs ancué mut e zamine ;
« En terz ans fait sun cors, et in le chart define.
« In Perse et in Surie n’ert la terre sanguine ;
« Dedens Jerusalem, sor la salle mabrine,
13570« Ert de vos animis la derers desipline ;
« Pués revenrois a joie in le reigne Persine,
« Tuit baignés d’une eve qe porte medecine :
« Ensi motre mes sors, mes non sai que destine.
« Se vos vorois, sir pere, avoir joie interine,
13575« Retenés Lionés a le voutre cherine,
« A lui dounés les armes, li vair et li ermine ;
« Gardés qu’en lui amer n’i ait nule volpine,
« Que ce seroit l’estoille que ancué mut e cemine
« Par qui serois doutez decisque en Salomine. »

DLXXVIII[1]

13580A merveille fu sage la fille au roi Soudan
Sa pere de beauté non fu Pollisenan

    — 13553 silli d. — 13556 Ces bons chrs — 13558 sun pere — 13561 Par auoi — 13562 aille c. r. — 13563 sire pere — 13564 proeces — 13565 Iameuz in m. hars — 13569 saille m. — 13571 reing p. — 13572 heue qe portent mecine — 13573 mesors — 13575 aille u. c. — 13577 nait n. u.

  1. — 13581 pollisan.