Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/187

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
DLIV[1]

Quant ha ce dit, si le court a ferir ;
12955Le duch Rolant vait le cols recuillir
En suens eschus a guisse d’eschremir.
Et cel i fiert par merveillous ahyr ;
Tot uns zaintels en a fait departir.
Dist le niés Karles : « Qui pora tant sofrir ? »
12960Ausi chum il le voit a l’autre cols venir,
250 aA le retreite li vait le suens oufrir :
Le bras au Turs vient in l’espee zahir
Que de l’aubers fait la maille faillir ;
Le sang en fait par une plaie inssir.
12965Le cols fu tot insamble ; au ressaillir,
Sor le piés droit s’est alez retenir ;
Mist brant a punte chun senblant de colpir.
Cil semblant fist le Païns si esbaïr
Que non se ouse crouler ne descovrir.
12970De paors trait Pellias uns souspir,
Et pué ha dit, non s’an puet retenir :
« Mahomet sire, a qui me voy laidir !
« Se moi veïsse a uns gentils ome oncir,
« Soufrir poroie plus in pais le martyr. »

DLV[2]

12975Poés savoir le Turch hot grant pahor ;
Por mautallant tient le brant trenceor

  1. — 12954 silles c. ha f. — 12956 En s. heschus ha g. — 12957 E c. hi f. p. m. hahyr — 12958 T. unus z. hen a faith de p. — 12959 D. leines K. — 12960 A. chun mille — 12961 Aille r., houfrir — 12962 Le b. hauturs — 12963 mailles faillihr — 12964 Le sange — 12965 in sainbles hau r. — 12966 sestoit aillez rettenir — 12967 punce — 12968 C. seinblant, painhs si hesbair — 12969 ne trouler — 12970 De paorhs, huns s. — 12971 hretteunir — 12972 ha q. me huoy laidihr.