Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/178

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

La fille au roi en estoit mout en grant,
Le freir ausi, plain d’autretiels atant.
246 aSor le fils Mille fiert le niés Malquidant
Horible cols, fiers et de maltalant ;
12720L’escuz li trence jusque l’aubers tinant,
Non poit forfaire en l’aubers tant ni quant.
Bien i a fait le niès Karle autretant ;
Li escuz sunt perzé chomunaumant ;
Par les costez en vont les tours batant.
12725Sor sun detrers, yreis chome serpant,
Outre s’an vait li Paians meschreant.
Par quoi non fust notre duc conoisant,
Au trespaysser vait tot escolorjant ;
I.or s’eschrïerent plus de cinq cent Persant :
12730« Par Mahomet, preus est noutre paisant. »
La damoiselle en ot sun cuers joyant,
Le roi ausi, sa fame et suen enfant.

DXLVIII[1]

Mont fu rice la joste d’anbedos li baron.
Au retorners ziterent li tronchun ;
12735As brans d’acier ert ja tost la teinçon.
La bone spee que Durindart a non
Trait tote nue le Soudans chanpyon
E pué a dit soz sun hiaume a laron :
« Hai ! boine spee, que fustes rois Eumon,
12740« Mort et gastere de toutes garnison,
« Plaine d’orgoil, senz merzi ni perdon,
« De chant preudomes estes destruzion

    — 12717 prain dautre tihels a. — 12719 mals talant — 12720 laubestinãt — 12721 N. p. for fait — 12722 Karles — 12723 Li esplez s. per hze choniunauinãt — 12725 S. s. hy reis — 12726 messchreant — 12728 Au tres payssers u. t. escorloignãt — 12729 cinq̃ c. p. — 12730 Par oriomet — 12731 henot — 12732 enfanht

  1. — 12734 zirerrent — 12735 hert — 12737 le manque — 12738 hiaumes hallaron — 12740 garnissohn