Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/148

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

11900Mistrent le pont, sin trayrent le lyart.
Le niés Karlon chaint au flans Durindart,
L’eume soi lace, et dedains le cannart
Laise sa lance et l’escuz paint en quart.
Pris a cungié ; de l’insir y fu tart.
11905De toz l’avoir que fu as dous musart
Un seul diner n’en porta de sa part.
E cels proient Mahomet que le gart,
Pués s’en tornent por le lac de Benart.
E Rolant monte au bon ceval Lunbart
11910Ardïemant, con un senblant galiart ;
O voit les tendes, s’an vient en celle part.
Proiant veit Diex e le ber saint Leonart
Que lui soient vers Paiens en regart.

DXV[1]

232 aRolant chevauche vers li plan de Persie :
11915Jesus de glorie i soit chadel e guie !
S’en vient as tendes dont la plaigne est remplie,
Qe il senbla que fust une ost bandie.
Nel voit Paien que l’uns l’autre non die :
« Cist home armei », font il, « que senefie ?
11920« Cevaler sanble erant d’ancesorie.
« Qi puet il estre ? Dont vien ? De quel partie ?
— Par Mahomet », respondi une spie,
« François me sanble ou de vers Lombardie. »
Le dus çevalce, qe n’i respondi mie ;
11925O lui s’arotent de Paiens grant partie.

    — 11901 chait — 11902 Le uinc, caunart — 11903 le hescuz — 11904 hy fu hatarht — 11906 pte corrigé en part par une seconde main — 11909 un bon ; une seconde main a corrigé un en aou — 11910 senblat g. — 11911 sauiẽt en c. parte — 11912 Prorãt

  1. — 11915 cha de beguie — 11916-17 Ces deux vers sont intervertis dans le ms. — 11916 Les deux derniers mots manquent — 11917 Quil senbla, host b. — 11919 senesie — 11920 herãt dacesorie — 11925 o lui sarodẽt.