Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/399

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Sor Alemans firent mout dolorose enqueste ;
Chi n’avoit l’eome en cief tost en perdi la teste.
Salemons e quens Hue fieremant les tempeste ;
6995Ricars de Normandie lor done grant moleste.
Le duc Herbert s’en fuit, che ja plu ne s’areste,
E vient criant a vois : « Aïe, Roi celeste !
« Chi son signor traïst, com la venjançe est preste !
— Sire », disent ses homes, « sor nos est manifeste.
7000« Or nos apendra Çarles, nostre franc roi honeste ;
Mal les aveç faliç ; honie ert nostre geste ».

CCXCVIII[1]

Le duch s’en torne en fue ; mout redote celor
Chi darer les enchaucent ou les brant trenceor,
Firant et abatant, e mort n’orent plusor ;
7005133 bPar mi le droit chemin les meinent a dolor ;
Bien lour dura la chace decique a l’aubor,
Che Salamon conuit l’ensagne de color
E voit ch’il sunt Polains, sin fu en grant freor.
Il cria a ses homes : « Aresteç vos, signor,
7010« Car cist sunt Cristïens, par Deu li criator,
« Che nos sunt envoiés de part l’enperaor :
« Eiter nos devoient ver la jent Paienor.
« Malemant ai ovrés, cum home peccaor. »
Çarles voit retorner les culvert bouseor,
7015Fugant et escriant e faisant grant taibor ;
A ses barons plu maistre les mostre, e conte a lor
La mortel traïson dunt il out grant iror.
Nostre roi Çarlemaine si mue sa color

    — 6992 A doloro — 6993 B écrit avoit leome sur un blanc laissé par A — 7000 franc manque

  1. — 7003 les chauoent — 7009 Il crie — 7010 crator — 7017 il unt — 7018 çarlon.