Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/292

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Que se lasa par nos crucificer,
« Je toi disfi, ni ai plus soing de pleider. »
4040Feragu dist : « Rollant, je sui ci por prover
« Que Machomet fu de Diex mesajer :
« Qui en lui croit puet sa arme salver. »
Rollant respont : « Vos i mentez, lichier !
« De moi e vos ne soit que deffïer ;
4045« Hoi est le jors q’il vos estuet finer. »
Dist le Paiens : « Vos le comprerois chier. »
Lors treit l’espee, que bien feit a doter.
Qui donc veïst les barons comencier
Dure bataile e tort estor plener :
4050Anc de dos homes n’oïstes mais sa per.

CLXVI[1]

77 bOr est la trieve des dos barons rompue ;
A la bataile ferent lor revenue.
Qui donc veïst le roi com il remue
Sovant color, disant il : « Diex aiue !
4055« Tiel mereveille ne fu par hom vehue,
« Estre bataille ou terz jors mantenue.
« Hei ! niés Rollant, qué travaille ais ehue !
« Par celui Diex qe feit corre la nue,
« Se Diex ce done qe feites departue
4060« Da la bataille, par ma barbe canue,
« Jamais por vos ne ert sa force venchue,
« Que tornerons en France l’asolue.
« Biaus sire Naymes e vos, sire quens Hue,
« Gardez cist pont, e l’entree e l’insue,
4065« E la bataille soit por vos proveüe,
« Que ja ne soit par ma gient securue :
« N’i pués ester, car le garder me tue. »

    — 4042 Que — 4044 De moi e uoi

  1. — 4053 Qui donc mist — 4055 Tiel merueille — 4056 oi terz — 4057 trauail ais ebue — 4058 corre la lune — 4060 barba crenue — 4064 letree — 4067 estre.