Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/257

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

3060Li roi li prist, si dist : « Biaus niés Rollant,
« Lacé le vos par iteil convenant
« Che cist ne dote colp d’ace ne de brant.
« Vos, biaus cier niés, e cist hiaume ensemant,
59 b« Sont les dos couses don je plus me contant :
3065« Se je doi estre de la prime perdant,
« Petit poroie priser le remanant.
« E vos e lui a Damediex comant. »
L’hiaume a segné, pués lui en feit presant.
Le duc le lace, pués dist : « A Diex vos rant,
3070« Sir enperere, et tut vos bienvoilant. »
Le roi le sagne troi foi en un tenant ;
Tut le comandent al Pere roiemant.
Homais s’en veit le jantil duc d’Anglant ;
Le pont trepase a plan pié pas erant.
3075La o autre foi atendir l’Aufricant,
Apoiez fu a l’aubre verdoiant ;
Iluec atent le Paiens mescreant.
Comant ch’il soit, il pur non feit senblant
Che de bataile soi encor recreant,
3080Come celor qe trop grant saut porprant
Ch’entre o sailir en son cor se repant :
El fosez chiet, pués se clame dolant.

CXXV[1]

Le duc Rollant s’ajosta lez l’albor ;
60 aLa compagnie que ja n’i porte amor
3085Atent iluech por estre a chief doltor.
Le Diex nemi, le neveu l’Aumansor

    — 3064 cõses — 3065 la pruue — 3068 Lihaume, lui feit — 3072 comanderent — 3074 trepasa, passerant — 3082 clama

  1. — 3085 doltor est inintelligible ; le corriger en del tor n’éclaircit guère le sens — 3086 Le diex uenu.